Widgets Amazon.fr

« La gaspacho de Cavuscens | Page d'accueil | Le macaron, difficile objet du désir »

06/08/2007

Coucher de soleil sur Sonchaux

Auberge de SonchauxT'as passé un bon week-end? Ben, mon gars, il faut profiter des rares instants d'été. Nous, on a profité. On est monté à Sonchaux. Sonchaux? C'est très simple, tu vas à Montreux, de là tu montes à Glion, puis Caux, et au milieu de Caux, après la maison rose, tu prends la route de Sonchaux, à droite. 4,2 kilomètres, qu'ils disent sur le panneau. Mais 4,2 kilomètres d'une route sinueuse, étroite (il y a des places pour croiser tous les kilomètres...), vertigineuse par moments, mais très bucolique pour celui qui n'a pas à conduire.

Bref, une fois l'épreuve passée, tu débarques à l'Auberge de Sonchaux. Et là, le panorama! Un vrai balcon au bout du Léman, avec les Alpes à gauche, le lac devant, comme si on était accroché à la falaise. Le soir, avec un coucher de soleil, c'est carte postale. Mais mégagéante, la carte postale. Mon petit coeur d'artichaut a fait boum-boum.

Bon, d'accord, on a mangé aussi. C'est simple, la carte ne fait pas trois pages. Rösti, croûte au fromage ou aux champignons, fondue (de 18 à 22 fr.). Et les gens se pressent pour la charbonnade, servie sur un petit grill à vrai charbon sur la table (35 fr.). Comme des vrais touristes à la montagne, on a craqué pour une fondue aux tomates, avec des petites pommes de terre en robe des champs fondantes à souhait. Le service est adorable malgré le monde, les produits bien apprêtés. Ca vaut le déplacement, promis.

Auberge de Sonchaux-Terravet, rte de Sonchaux , 1820 Veytaux. Tél. 021 963 44 67. Réservation conseillée. Fermé en hiver.

Commentaires

On peut (du moins on pouvait à l'époque?) aussi y monter par Villeneuve... La route grimpe plus, y'a des épingles, on n'y croise pas tellement bien non plus mais c'est un poil plus court que par l'autre côté.

Au fait (c'est ma spécialité alors je me sens obligée de la ramener sur ce sujet), la route que tu as prise était une des "spéciales" du Rallye des Alpes Vaudoises (maintenant qu'il s'appelle Rallye du Chablais, ils n'y viennent plus). On partait de Caux, on passait (hélas sans s'arrêter) l'auberge et on se coltinait la descente sur Villeneuve, avec les épingles et tout le toutim. Ben figure-toi que, pour celui (celle...) qui ne conduisait pas, c'était pas si bucolique...!!! Stressant serait plutôt le terme...

Écrit par : Jacqueline | 06/08/2007

Euh... j'oubliais: en fait, ce n'est que pendant la course, qu'on ne s'arrêtait pas à l'auberge. Pendant les reconnaissances, c'était un lieu de rendez-vous très prisé pour se faire une petite halte sympa et ravigotante. Certes, la croute au fromage, quand on reprenait la route, n'était pas toujours une excellente idée mais qu'est-ce qu'elle était appréciée de tous!!!

Écrit par : Jacqueline | 06/08/2007

En voiture, je préfère y monter depuis Villeneuve...

Écrit par : Dalmuti | 07/08/2007

Tres bonne adresse pour impressioner un ami étranger, plus typique, tu peux pas... Vue magnifique sur le Léman surtout au coucher de soleil, la carte est simple et "tres suisse". Le must: partager un de ses plats delicieux en terrasse en compagnie de vrais bons amis... merci Dave et Djoulaïe!

Écrit par : nanabelle | 29/08/2007

Pour y avoir connu entant que cliente puis travaillé je conseil cette adresse...

Écrit par : Lorraine | 05/11/2007

très très joli en effet

jy monta a vélo en 2010
http://cbandiera.free.fr/recits/leman-2010-cimes-Bis-repetita/ph/18.php

le glaude

Écrit par : cbandiera | 13/06/2010

Les commentaires sont fermés.