Widgets Amazon.fr

« Des aubergines en pannequets... | Page d'accueil | La fête à la bondelle »

24/07/2007

Un chalet pas comme les autres

La CergniaulazL'autre jour, petite balade en montagne. Enfin, pardon, balade en petite montagne. Pour vous dire, on a pris le MOB jusqu'aux Avants, puis le funiculaire tout vieux qui craque jusqu'à Sonloup, avant de finir à pied le dernier kilomètre qui mène (raidement, il faut le dire) jusqu'à l'Auberge de la Cergniaulaz. Benoîtement installé sur la terrasse, c'est un instant de bonheur. D'autant que la cuisine de Christian Mathey a de quoi réjouir les palais les plus exigeants. Bon, d'accord, on est sur les hauts de Montreux. N'attendez donc pas de trouver ici une quelconque fondue ou des pieds de porc. N'attendez pas non plus de trouver une addition riquiqui. Les entrées naviguent juste en-dessous de la vingtaine de francs, les plats planent entre 32 et 49 fr.


Mais, bon, ça en vaut la peine. De la fricassée de champignon au tartare de thon façon thaï, du roti de lotte au safran au boeuf sur le bois. Ce dernier se présente sur une plaque de fonte bouillantissime qui contient un magnifique filet de boeuf (200 g) et plein de légumes, tandis qu'un petit gratin de pommes de terre lui tient compagnie. Les desserts sont de la même veine, fruits rouges, meringue, crème double ou chocolat.


Enfin, l'ambiance est tout à fait sympa, tant par le décor de cette belle auberge où le bois est roi que par le service de Claudia Fournier et de son adjointe.


Après, on est redescendu à pied. Il fallait bien ça pour justifier la balade et les calories. La descente, ça use les mollets, qu'y disaient dans la chanson (ou quelque chose comme ça...)


Auberge de la Cergniaulaz, Orgevaux, Les Avants. Tél. 021 964 64 62. Fermé les lundi et mardi, et de janvier à Pâques...

Les commentaires sont fermés.