Widgets Amazon.fr

« Pas courge, ma courgette | Page d'accueil | Vive le yaourt aux herbes »

20/04/2007

Un buffet où il fait bon s'arrêter

La terrasse du Buffet de la Gare de CullyAndré et Sylviane, Culliérans purs et durs, ont eu l'excellente idée de nous inviter l'autre soir au Buffet de la Gare, à Cully, où nous ne nous étions pas arrêtés depuis longtemps. Excellente idée d'abord parce que nous avons pu manger sur la ravissante terrasse ombragé, et ça au mois d'avril, ça se fête... Ensuite, parce que l'accueil de Géraldine Vermorel et de son équipe est juste parfait, chaleureux, décontracté, aux petits sons. Enfin - et surtout, diront certains - parce que la cuisine de Jean-Luc Vermorel n'a cessé de progresser pour aboutir à une gastronomie certes de bases classiques, mais avec une inventivité maîtrisée et une technique bien présente. Il intègre quelques gags de cuisine moléculaire pour le décor, mais cela ne le distrait pas de sa passion de base, l'élaboration autour de beaux produits.

Sept ans déjà que les Vermorel sont là, mais ils viennent d'acheter le bâtiment, et vont se lancer dans les travaux cet automne. La maison en a besoin. Mais ils ne vont pas changer l'atmosphère Art Deco de la véranda-salle à manger. Sans vouloir vous la faire guide gastronomique, on va quand même vous raconter un peu le défilé.

Aux premières loges, cette petite mousse de pois vert et son coulis de betterave rouge, à côté de sa purée de rates (les pommes de terre, Sylviane!) fumée aux sarments de vigne. Beau début. Un méli-mélo de thon juste saisi comme il faut et de livèche, à la vinaigrette d'orange et sa tuile de sésame blanc et noir nous a ravis. L'escalope de foie gras, là aussi une cuisson précise, partait d'un produit magnifique pour se poser sur un petit hachis de pommes à la raisinée. Le bar de ligne nageait avec bonheur parmi les asperges et les grosses morilles, avec une mousse-shampoing aux asperges rigolote sans plus (on vous l'a dit: un poil de cuisine moléculaire...). Enfin, le pigeon de Lacan, servi sur un brasero de sarments de vigne qui finissait de le fumer, était excellent, avec une petite sauce truffée de bonne compagnie. Et ça continue avec une valse de desserts qui nous rappelle que Vermorel a commencé sa carrière dans sa ville natale, Roanne, comme pâtissier chez Troisgros!

De Roanne à Cully, le train s'est arrêté au bon endroit.

Buffet de la Gare de Cully. Tél. 021 799 21 24. Fermé le samedi midi et le dimanche.

Commentaires

Moi ça me tente bien. J'ai vu la salle art déco de l'extérieur avec ces "vitraux" et ça me para'it très sympa. En plus si c'est bon, je vais y aller bientôt.

Écrit par : Chris | 27/04/2007

Merci de l'info. Ca a vraiment l'air bien. On y court...

Écrit par : Houbba | 01/05/2007

Un petit châteaubriand à la béarnaise et un crumble d'ananas côté café... Une viande délicieuse avec une sauce à se relever la nuit (légère et onctueuse), plein de petits légumes... que demander de plus...

Écrit par : Ariane | 16/08/2007

Attention : ils ferment pour 3 semaines je crois pour cause de transformations complètes de la cave au grenier, en passant par les cuisines... lol alors attendez avant de vous précipiter !

Écrit par : Ariane | 16/08/2007

Les commentaires sont fermés.